jeudi 30 décembre 2010

Objection votre honneur .

Objection :
Objection votre honneur!
Lorsqu'on vous lit, tout parrait idyllique
Dans la réalité c'est souvent une autre paire de manches, et la galère continue.
Z.

Réponse :
Penser: " cela est difficile" , est un obstacle.
En effet, tout ne se fait pas forcement en un instant.
Il est nécessaire que la reconnaissance de notre nature véritable s'affermisse et que son impersonelle universalité nous apparaisse comme une lumineuse évidence.

Pour cela, la méditation (dans une juste perspective) peut etre une aide.
La fréquentation d'un ami sprirituel avisé également.

mercredi 29 décembre 2010

Les relations: enfer ou célébration?

Question :
J'ai étée interpellée par votre message sur les relations.
Je me suis appercue que je cherchais la fusion dans mes relations.
Malheureusement, apres une phase tres intense, elles finissent toujours par s'affadir et aboutir a une séparation...
Qu'en pensez vous?
Nathalie.

Réponse :
Bonjour Nathalie
Votre quète aboutit toujhours a un échec car c'est au mauvais endroit que vous cherchez.
Vous recherchez la fusion, c'est a dire la non séparation.
Malheureusement,les objets, les personnes, les corps, resteront toujours séparés, et votre quète demeurera sans fin et inassouvie.

Voyez, par exemple lors de moments privilégiés de méditation, que les objets; corps,perceptions, pensées, apparaissent en vous.
La Conscience qui les accueille, en laquelle ils apparaissent, se déploient et se libèrent, n'est pas personelle; elle n'est pas un objet.
Elle est Ce qui est, votre nature véritable; et cette nature est ce que vous partagez avec tous les etres.

Lorsque vous la reconnaissez, tout sentiment de séparation vous quitte, et ce que vous recherchiez jusque la en vain apparait.
Une tranquillité joyeuse se manifeste, et l'amour, véritable reconnaissance de la non-séparation profonde de toutes choses, peut s'épanouir.

Vous cesserez naturellement de rechercher la plénitude dans les objets et les relations qui deviendront alors une festive célébration de Cela.

lundi 27 décembre 2010

La douceur du Soi.

Il est une douceur du Soi, de la Conscience, de la Présence; qui ne demande qu'a nous envelopper de son amour, de sa tendresse de sa joie.

Pour cela, un seul amical conseil, pourtant essentiel:
lorsquelle se présente,
laissez vous faire,
laissez vous fondre en elle.


Rayon de soleil
La neige si douce
se laisse fondre.

samedi 25 décembre 2010

Cadeau de Noel.

Je n'ai rien de spécial
a vous offrir.
Juste une simple fleur
dans un petit vase
a contempler un long moment....

Ryokan

jeudi 16 décembre 2010

Quelques nouvelles de la non-dualité.

Groupe "méditation et non-dualité" :
Création d'un groupe "méditation et non-dualité" a Apt dans le Luberon (84)
une fois par semaine le mercredi a 19h .
Programme:
méditation puis entretiens ou approche corporelle.

Rencontre avec le moine Gojo :
Méditation et non-dualité , découverte de la Présence , célébration de la Conscience.
A Paris: samedi 29 janvier 2011 (soir) et dimanche 30 (toute la journée)
Programme:
méditation, approche corporelle, entretiens.


Nous vous signalons une retraite sur la non-dualité avec Francis Lucille a Paris, du 17 au 23 Décembre 2010 a l'enclos Rey 75015 Paris.


Enfin, le moine Gojo serra abscent du 17 au 25 Décembre.


Renseignements:
ici meme en écrivant dans les commentaires
ou en écrivant: lemoinegojo@gmail.com


A tres bientot.

samedi 11 décembre 2010

Les relations.

Question:
Les relations ne sont elles pas un bon moyen de se trouver, de se connaitre, et de réaliser le bonheur?
Merci
Marie.

Réponse:
Ce que nous recherchons a travers les relations, amicales, amoureuses, sexuelles, c'est la fusion; c'est a dire la non séparation, c'est a dire l'amour.
Il est ici confusément pressenti que notre personne, égoiste, séparée, est l'obstacle, et nous aspirons a sa dissolution dans le feu de la relation.
De cela nait notre désir ou meme notre besoin compulsif de relations, de communications de toutes sortes.

Je craind pourtant marie, que nous devrions procéder exactement a l'inverse.
Les relations considérées ainsi restent toujours d'objet a objet.
Sans doute parfois, lors de brefs instants privilégiés, le voile de la séparation semble se déchirer, mais pour se reconstituer bien vite, plus opaque encore.

Nous sommes la source marie, est c'est la que nous devons résoudre le probleme.
Constater, réaliser, comprendre que nous ne sommes pas seulement cette personne séparée que nous croyons etre.
Cette personne, corps-mental, apparait plutot en nous , et nous sommes cet espace, pure Présence, cette Conscience qui l'accueille.

Lorsque nous le voyons clairement, nous reste a réaliser que cette Conscience que nous sommes n'est pas personnelle.
Elle est ce que nous partageons tous, ce que nous sommes tous.
Ma Conscience est ta Conscience.
Le moi, le toi, sont juste des concepts apparaissant en elle.
Alors ou pourrait il susister un quelconque sentiment de séparation?
La Conscience que je suis se reconnait en vous sans séparation.
N'est ce pas le fondement meme de l'amour?

Lorsque vous réalisez cela profondement, tout désir compulsif vous quitte, nottament celui de relations a tout prix et en meme temps,les obstacles a une relation harmonieuse (toujours liés a la personne) se dissolevent.

Lorsque vous etes ainsi, sans demande, libre de tout besoin, dans cette tranquille et joyeuse ouverture a Cela, tout devient célébration; les relations également.

mercredi 8 décembre 2010

La guérison spirituelle.

Question :
J'ai lu des choses a propos du concept de guérison spirituelle.
De quoi sagit il, et qu'en pensez vous?
K.

Réponse :
Selon la religion, la philosophie, ou le groupe spirituel auquel vous adhérez, le concept de guérison spirituel pourra etre différent.
Comprenez tout dabord deux loies universelles concernant les objets, a savoir l'impermanence, et la mortalité de toutes choses.
Que ce soit une galaxie ou une simple fleur des champs, un animal, un etre humain, les pyramides, tout cela finira tot ou tard par dépérir et disparaitre.
Constater cela est souvent source d'une grande angoisse.
Chez les animaux et les humains, l'évolution vers la dissolution du corps se fait souvent a travers la maladie.

Le concept de guérison spirituelle, devrait se fonder sur ce qui ne meurt pas, ce qui est a jamais libre de toute maladie; la Conscience, ce que nous sommes ultimement.

Nous avons déja précédement longuement parlé de la Conscience.
Confronter la maladie, la souffrance du corps ou du mental a ce qui ne connait pas la maladie est source de guérison.
Une fois identifié et cerné le probleme, nous le laissons etre sciemment accueilli par la Présence, se déployer en elle , et éventuellement s'y libérer.

La Conscience est guérisseuse, elle est meme l'ultime guérisseur.
Tout cela est maintenant assez succintement expliqué mais ferra l'objet de développements ultérieurs sur ce blog.

dimanche 5 décembre 2010

La personne ne percoit rien.

Notez bien une chose: la personne, corps-mental, a laquelle nous sommes si souvent identifiés ne percoit rien.
Elle n'a pas ce pouvoir.
Au contraire, elle est percue, et ce qui la percoit est la Conscience.

La personne n'est que sensations (le corps) et pensées (le mental), elle est comme un flux.
Il n'est aucune entité que nous puissions trouver hors ce flux, lui meme sans substance.
Une pensée ne percoit rien, elle est juste une fonction, et elle est percue.
Il en est de meme pour le corps.
Un objet ne peut a la fois etre objet et sujet, percu et percevant.

Lorsque j'ai l'impression, par exemple, de percevoir mes pensées, ces pensées sont percus, et l'entité imaginaire supposée percevante l'est aussi.
(toujours sous forme de pensées ou de sensations diverses).

L'unique percevant de toutes choses , le sujet ultime, est la Conscience.
Et nous sommes Cela.

mercredi 1 décembre 2010

S'abandonner a la grace.

La personne que nous croyons etre, c'est a dire le corps mental, n'a pas le pouvoir de créer la Conscience ni de s'en saisir, puisqu'elle est elle meme percue en son sein comme une émanation de la Conscience ou un objet apparaissant en elle.

Lorsque cette impossibilité est vue clairement, une grande détente s'installe.
Cette détente est ouverture, et cette ouverture est Présence.
Elle nous sollicite bien souvent sous forme d'instants privilégiés de bonheur, de joie, de paix, d'inspiration, de convivialité, d'amour.....

Aussi lorsque ce genre d'instants de grace apparaissent, nous n'avons rien d'autre a "faire" que de les reconnaitre et de nous abandonner a eux.
Ils n'ont en fait rien a voir avec les objets ou les circonstances qui semblent les avoir induit, une fois prochaine dailleur,les meme circonstances ne les déclancheront pas.

Reflets de l'ouverture, sans attente, sans choix, ils sont le parfum de la Conscience qui nous cherche.
Gouter ce parfum, s'y abandonner, nous conduit a sa source.

mercredi 24 novembre 2010

Ressentir le parfum du Soi.

Pendant une retraite, le but n'est pas de saisir , optenir, ni meme de comprendre quelque chose.
Le but est de ressentir un parfum.
Un parfum tendre, subtil, un parfum douc et sensuel qui nous enveloppe, qui baigne toutes choses, qui devient meme l'essence de ce que nous sommes, de notre corps, de nos pensées et du monde.
Pour découvrir Cela, il n'est pas nécessaire d'avoir compris ni de maitriser des choses compliquées.
Pour découvrir Cela, il faut désaprendre, abandonner, devenir tout petit, presque inexistant.
En meme temps, demeurer sans effort dans une totale ouverture.
Alors, dans cette tranquillité bienveillante, sans intention, ce merveilleux parfum se révelle comme le substrat de toutes choses et nous enveloppe avec une infinie tendresse.
Sans rien en connaitre, nous réalisons qu'il est le Soi, la substance meme de l'amour, de la joie sans cause, et de la paix infinie.

Pendant une retraite, nous apprenons a nous ouvrir a Cela, a nous laissez guider par Cela, a faire de Cela le coeur de notre vie et de notre journée.
Pour cela , notre personne, avec ses désirs, ses préférences, doit se faire discrete.
Nous vivons, nous participons a la retraite, nous échangeons, nous mangeons, nous vaquons a nous occupations, sans déranger Cela, au service de Cela; imprégné, immergé dans la Présence.
Inutile d'en sortir, car toute action vécue a partir de Cela en est comme transformée, purifiée et porte en elle le parfum de la joie et de l'amour.
Alors cette journée, notre vie, devient célébration de Cela, de la Conscience, de la Présence, du Soi, de la beauté,de la joie, de la paix, de l'amour....
Autant de mots pour désigner Cela.

dimanche 21 novembre 2010

L'évidence de la Conscience.

Les enseignements de la non-dualité, certains du moins, peuvent parfois paraitre tres intellectuels, abstraits, comme de pures spéculations du mental et leur impact sur notre vie incertain.

Aussi est il important de revenir a l'évidente simplicité des choses.

Lorsque nous considérons notre expérience, nous constatons que le monde, le corps, le mental, notre personne, apparaissent tel des objets percus en nous.
De ce nous, nous ne pouvons pas dire grand chose (nous pouvons par contre imaginer beaucoup de choses); sauf avec une absolue certitude qu'il est Conscience.
Cette Conscience est Ce que nous sommes.
Toutes nos caractéristiques, y compris notre chère personalité, apparaissent en elle.
Nul part nous ne pouvons saisir un centre a propos duquel nous pourrions dire : "voila ce que je suis, c'est moi!"
Tout n'est qu'une émanation de cette Conscience, apparaissant se déployant puis se libérant en elle.

Alors, concretement, qu'est ce que cela?
Qu'est ce que cette Conscience? Ou est elle?
Ce en quoi apparaissent maintenant ces mots sur l'écran de l'ordinateur, est la Conscience.
Ce en quoi vous apparait ce corps, fluide, calme, tendu, douloureux.....est la Conscience.
Ce en quoi s'élevent diverses pensées, est la Conscience...
etc........

Cette Conscience est le Soi.
Tout autre conjecture ne serrait elle meme qu'une nouvelle expression de la Conscience apparaissant en elle.

Y a t il quelque chose de plus simple, de plus évident, de plus proche que Cela?

Il est important de concerver cette simplicité, cette proximité, cette facilité de la Conscience.

A partir d'elle, notre vie, la vie, se déploie librement dans la paix et la joie et nous somme Cela.

mardi 16 novembre 2010

La mort n'attend pas.

Lorsque nous sommes dans un avion a 10000 metres d'altitude et que nous regardons le paysage en dessous de nous, il nous semble presque immobile.
Pourtant, l'avion arrivera exactement a destination.
De meme notre vie, meme si elle peut parfois nous paraitre immobile, et qu'il nous semble disposer d'un temps illimité, arrivera également a sa destination finale.

Pour toutes choses, qu'il sagisse d'un papillon ou d'une galaxie, la destination finale est la mort.
Aussi est il important de ne pas différer les choses et de réaliser maintenant la dimension intemporelle et infinie de cette vie.

Pourquoi faudrait il le faire maintenant?
Car maintenant est toujours le seul et le meilleur moment pour le faire.

jeudi 28 octobre 2010

La Présence n'est jamais loin.

L'automne s'installe a présent franchement.
Les montagnes se parrent de couleurs
La lumiere est toujours belle, parfois un peu voilée de brume.
Il fait froid le matin.

Considérez votre expérience.
Celle du monde, percu a travers les sens comme la vue, l'ouie, le toucher...
Celle du corps, sensoriel.
Celle des pensées....

Voyez qu'en toute expérience, il y a l'objet percu, et la Conscience en laquelle il apparait.
Comprenez que l'objet ne peut jamais etre séparé de la Conscience.
La Conscience est comme le substratum de toutes choses.

Gouttez cette Présence.....
Elle est votre Présence, toujours disponible, sans effort, instantanément.

Pendant quelques temps, avec quelques amis, nous allons goutter ce parfum sous des latitudes chaudes et lointaines.
Mais tout apparait en nous.
Rien n'est jamais loin de la Présence.

Nous nous retrouverons lors de la retraite d'automne (dont il est question dans le message précédent), ou a partir du 15 novembre ici meme.
A bientot....

mardi 26 octobre 2010

Retraite d'automne en Provence dans le Luberon:

Méditation et non-dualité.
Découverte de la Présence.
Célébration de la Conscience.

Retraite d'automne en Provence dans le Luberon
du 26 au 28 novembre 2010
avec le moine Gojo


La retraite commencera le vendredi 26 novembre a 19h.
Elle se terminera le dimanche 28 vers 17H30.

Il est possible d'y participer en totalité ou moins a votre guise.

Programme:
méditation, approche corporelle, entretiens.

Cette retraite est non résidentielle.

Renseignements inscriptions:
Ecrire ici dans les commentaires
ou : lemoinegojo@gmail.com

Attention si vs souhaitez des renseignements ou vous inscrire entre le 1er et le 14 novembre: contactez:
michele.muller8@free.fr

A bientot dans la douceur de la Présence.

vendredi 22 octobre 2010

Comment aider une personne en fin de vie?

Question:
A la lumière des enseignements de la non-dualité, comment aider une personne tres malade ou en fin de vie?
Merci.
Annie

Réponse:
Bonjour annie.
La personne malade ou en fin de vie doit pouvoir bénéficier des soins lui offrant un maximum de confort.
En ce qui vous concerne, le mieux que vous pouvez faire est d'etre sans demande; sans demande, c'est a dire aussi sans peur.
Soyez juste une présence tranquille et silencieuse.
Le corps, la douleur, les pensées, apparaissent a la Conscience, flottent en elle puis s'y libèrent.
La Conscience que vous etes demeure libre de tous ce qui peut la traverser.

Voyez et comprenez que "votre" Conscience et celle du malade que vous visitez, sont en fait la meme.
Offrez ainsi votre Présence a sa Présence; et dans cette meme et unique Présence, sans séparation, soyez simplement....

Il y a dans cette simplicité une grande douceur, une grande paix, une grande liberté, et un amour sans limite.

Voila ce qui aide...

Cordialement

mardi 19 octobre 2010

Le vrai maitre

Il disait qu'il avait longuement suivi un maitre célebre.
Celui ci possédait d'étonnants pouvoirs et en sa présence on se sentait parfois comme transporté.
D'autres avaient fréquentés un gourou d'une grande pureté qui semblait avoir le pouvoir de lire dans les coeurs et de les pacifier. Récemment, un scandale de nature sexuelle semblait l'avoir quelque peu discrédité.

Que de confusion et d'illusions.
Nos petits esprits étriqués et souffreteux sont tellement en quète de quelque chose capable enfin de pouvoir nous combler.
En quète de gratifications, d'expériences,de paix, d'amour, de plaisir, de pouvoir.
En quète de ce qui pourrait peut etre briser la morne routine de notre quotidien.
Nous sommes ainsi avides, prèt a foncer tete baissée des qu'on nous promet une nouvelle petite expérience, a courir toujours de si de la, comme des mendiants.

Peut etre faut il beaucoup de désillusions pour que, lassé enfin, le mental lache prise et abandonne sa recherche forcennée qui n'était qu'une fuite.

Pourtant, voyez le, c'est seulement lorsque toute trace d'agitation, de demande, de désir, de peur, nous quitte; que l'inéfable Présence de Ce qui est peut se réveller.

Le vrai maitre ne donne rien, il ne propose aucune expérience spéciale alléchante pour le mental.
Il ne fait étalage d'aucun pouvoir personnel.
Il est...... Sans demande, sans avidité, sans peur.

Cela peut apparaitre parfois d'une confondante banalité, mais c'est ainsi pourtant que le parfum du Soi se déploie, subtil, léger; et finit par envelopper et imprégner toute choses.

Alors, toute trace de dualité s'évanouit, toute recherche nous quitte....
Et nous sommes Cela.

mercredi 13 octobre 2010

L' attachement a la méditation.

Doucement, comme sur la pointe des pieds, l'automne s'approche.
Les soirées se font plus fraiches. Ca et la, de petites taches de couleur apparaissent dans les bois. Imperceptiblement l'automne nous enveloppe, se dévoile a nous, et ce dévoilement est beauté.

La méditation est un peu comme le dévoilement de cette beauté, reflet de la Présence.
Elle est ouverture, accueil inconditionnel; sans attachement.
La compréhension en est l'autre face; essentielle aussi.

Certains méditants développent parfois un fort attachement a la méditation ou a une technique.
Si la compréhension est abscente de leur méditation, celle si, si intense soit elle, demeurera stérile et son impact sur la vie limité.

L'important n'est pas la méditation elle meme en temps que technique ou moment particulier.
L'important est le dévoilement de la Présence lorsque, nous voyons clairement qu'elle enveloppe toutes choses avec une infinie tendresse.

Alors, lorsque expérience et compréhension se correspondent exactement, la véritable méditation apparait, naturelle, sans effort....Et nous sommes Cela.

mercredi 6 octobre 2010

La Présence ne peut etre pratiquée

Comprenez que la Présence ne peut jamais etre le fruit d'un effort.
Nous ne pouvons décider : "maintenant je me concentre sur la Présence", ou pire encore, "je pratique la Présence" .
Ce ne pourrait etre qu'un leurre, car la Présence n'est pas un objet ou quelque chose a atteindre.
La personne que nous croyons etre n'est elle meme qu'un amalgame de sensations et de pensées.
Lorsque nous voyons clairement que la Présence Consciente étant le sujet ultime de toutes choses ne peut etre un objet, une sorte d'abandon, de lacher prise, se fait spontanément.
Cet abandon est accueil, ouverture pour ce qui apparait.

---ouverture sans personne pour etre ouvert; accueil sans personne pour accueillir---
Comprenez vous??!!

Danc cet accueil, toutes choses sont laissées libres de venir, de partir; d'apparaitre ,de se déployer, de disparaitre; sans trace d'intention....

Alors insensiblement, la tension si puissante qui nous rivait aux objets se relache.
La fascination pour les choses nous quitte.
Une sorte d'espace tranquil, sans demande, apparait.

Cet espace n'est pas objectif, nous ne pouvons et nous ne cherchons meme pas a le saisir.
Il est ce que nous sommes, et la Présence est; et nous somme Cela.

jeudi 30 septembre 2010

La simplicité de la Conscience

Lorsque nous lisons des textes sur la spiritualité, cela parrait parfois complexe, voir confus. On peu en ressentir un certain désaroi.

Permettez moi de vous inviter a une expérience totalement simple.

Fermez vos yeux un instant. Observez le contenu de votre expérience.
Le monde vous apparait sous forme de perceptions diverses ( sons, parfums....)
Ou ce monde apparait il ?
N'est ce pas a la Conscience ?

Observez ensuite le corps,assemblage de sensations sans cesse changeantes.
Ou ce corps apparait il?
N'est ce pas a la Conscience ?

Enfin, voyez les pensées qui vont et viennent.
En quoi sont elles contenues, ou apparaissent elles ?
N'est ce pas a la Conscience ?

Le monde, le corps, les pensées, apparaissent a la Conscience.
Y a t il plusieurs Conciences, ou une seule et meme Conscience, incluant et accueillant toutes choses?

Lorsque vous ouvrez les yeux, il est tentant de se laisser tres vite hypnotiser par les objets. Pourtant , voyez que les formes, les couleurs, apparaissent simplement en vous dans cette meme Concience.

Lorsque nous nous perdons dans les complications, que nous nous identifions a la personne que nous croyons etre, les difficultés s'élevent sans nombre.

Lorsque nous laissons simplement une chance a la Conscience d'etre ce qu'elle est, la tranqillité, la paix joyeuse, ne tarde pas a nous envelopper avec une infinie tendresse.

dimanche 19 septembre 2010

Prochaines rencontres : méditation et non-dualité

Prochaines rencontres :

Méditation et non-dualité
Découverte de la Présence
Célébration de la Concience:

25-26 Septembre: rencontres a Paris

16-17 Octobre : rencontres a Paris

26-27-28 Novembre : retraite en Provence dans le Luberon (84)

Programe: méditation ,approche corporelle ,entretiens.

Demandes de renseignements incriptions:
ici dans les commentaires
ou écrire: lemoinegojo@gmail.com

mercredi 15 septembre 2010

Trouver la paix joyeuse

Question :
Il me semble avoir bien compris les enseignements de la non-dualité tel qu'ils sont exprimés par de nombreux instructeurs, pourtant, je ne ressent ni paix, ni joie et ma vie est sèche et arride; quelque chose cloche quelque part.... christine.

Réponse :
Bonjour christine.
Les "enseignements" de la non-dualités,comme tous les enseignements spirituels authentiques, pointent vers la paix tranquille, la joie, ce sentiment de complétude qui inclut toutes choses.

Il ne sagit pas uniquement de comprendre quelques concepts rabachés ici et la.
Nos conditionnements, nos tendances sont puissantes et fortement enracinées.
Il convient de les voir clairement pour leur permettre de se libérer.
La compréhension doit devenir vivante, imprégner comme un parfum tous les aspects de notre vie.
Pour cela, l'aide bienveillante d'un maitre ou d'un ami spirituel est précieuse.

Il faut savoir aussi écouter son coeur, se laisser trouver.
Ne vous contentez pas de quelques lectures ou de quelques concepts.
Selon l'image traditionnelle, il ne suffit pas de constater que la forme confusément percue dans la pénombre n'est pas un serpent.
Il faut clairement voir la corde!!

De meme savoir ( souvent tres intellectuellement) ce que nous ne sommes pas, ne suffit pas.
Il faut voir clairement Ce que nous sommes et nous y abandonner, nous y dissoudre, bref; le vivre.

Alors la paix tranquille, la joie sereine se dévoillent, et la Présence est .

mercredi 8 septembre 2010

Approche corporelle et non-dualité

L'approche corporelle est "facultative" dans la voie non duelle. Elle se révelle pourtant fort utile et passionnante.
Elle est avant tout célébration.
Célébration de l'intemporelle Conscience dévoilée par le corps laissé libre d'apparaitre en elle et de la réveller.

Le corps envisagé ici est le corps sensoriel tel qu'il se manifeste; pure sensation, énergie, mouvement.
Tel est le mode d'expression privilégié du corps percu.

Dans l'espace tranquil de la méditation, ce corps est invité a apparaitre et se déploie dans la Présence Consciente qui l'accueille.

Ainsi écouté, le corps révelle la Présence mais également toute sa richesse sensorielle.
Il nous apparait en mouvement, fluidique, pure énergie, mais aussi parfois plus opaque, plus dense, sous forme de tensions.
Ces tensions peuvent etre l'expression d'un dysfonctionnement , mais elles sont aussi le lieux ou se cachent peurs, désirs; elles sont souvent les ultimes bastions de la croyance en une entité séparée qui se défend.
Accueillies, laissées libre de se déployer, elles se consumment dans l'espace de l'écoute bienveillante et se libèrent, nous laissant alors dans la Présence.

La poursuite de l'approche corporelle,nous permettra de rester sciemment Conscience en la présence du corps qui va, qui vient et joue en elle.
Nous pourrons ensuite facilement transposer cela dans les différentes péripéties de notre vie quotidienne.

Finallement nous contaterons clairement que la substance meme du corps et donc de tout objet est Concience.

samedi 4 septembre 2010

Le probleme des pensées.

Question :
Comment se fait il que meme dans la compréhension les pensées continuent a apparaitre? Merci J.M
Réponse :
Il est quatres sortes de pensées.
Les pensées fonctionnelles. ( comment me rendre a mon travail, dois je utiliser un marteau ou un tournevis??)
Les pensées a propos de la vérité , du Soi.
Les pensées liées a la notion d'etre une personne.
Les pensées émotionelles résiduelles.

Les pensées fonctionelles, essentiellement pratiques, sont sans probleme.
Les pensées a propos de la Vérité, sont en fait comme la pensée de Dieu en nous, elles nous orientent et nous guident vers la Source . Elles ne sont donc pas non plus problématiques.
Les pensées liées a la notion d'etre une personne, elles , se réduisent tres tres considérabelemnt . ( auparavant peut etre, pouvions nous passer tres longtemps a révasser ou a dialoguer avec nous meme).
Les pensées-émotions résiduelles sont l'émanations de tensions profondes demeurant inscrites et enfouies au niveau du mental et du corps.( peurs archaiques, résidus du passé....)

Dans notre accueil bienveillant, notament pendant la méditation, ces objets vont pouvoir apparaitre clairement, se déployer, et enfin, librement nous quitter.
C'est pourquoi nous devons inclure dans notre méditation l'expérience des pensées, du corps, et du monde ; leur permettant ainsi de consumer enfin leurs énergies bloquées et de se libérer.
Leur impact émotionel se ferra néammoins rapidement négligeable des lors que la Présence serra vécue sciemment comme l'arriere plan paisible de tout cela.

jeudi 2 septembre 2010

La Présence avec ou sans objet.

Question:
Si tout est Conscience,comment faire avec les objets (perceptions, sensations, pensées) qui apparaissent sans cesse ? Merci. J.M

Réponse:
Au départ, il est fréquent d'etre submergé par les différents objets apparaissant a la Conscience.
Dans les conditions particulieres de la méditation, nous réduisons quelque peu les perceptions du monde et les sollicitations du corps. Reste les pensées, parfois tres cahotiques.
Nous assistons a l'apparition de la pensée qui est laissée totalement libre de se déployer dans notre écoute bienveillante, sans lui laisser d'autre échappatoire que de se consummer sur place.
Elle se libere alors et nous laisse pour un moment dans la tranquille et silencieuse Présence.
Il est important d'etre accordé a ce moment et de le reconnaitre. Nous pourrions le nommer: "la Présence Consciente en l'abscence d'objet ".

Par la suite, familiarisé avec la Présence en l'abscence d'objet, nous pourrons constater que cette Présence est contante,meme pendant l'apparition et le déploiement
des objets en elle; un peu comme l'arriere plan du décor d'une pièce de théatre indifférent au jeu des acteurs.
Nous pourrions nommer cela: " la Présence Conciente en la présence des objets".

Finallement nous constatons et comprenons que la Présence Consciente est la constament.
Nous pouvons alors observer que les objets, non seulement n'occultent pas la Présence , mais au contraire la révellent et pointent vers elle.
Etant vus comme émanations de la Conscience, ils sont accueillis sans réserve dans notre bienveillante tranquillité.

mardi 17 août 2010

Présence et vie quotidienne

Question :
Comment vivre la Présence dans ma vie quotidienne ? Merci. Martine
Réponse :
Soyez sciemment la Présence en laquelle toute chose apparait.
Lorsque vous l'aurrez reconnue, cette Présence viendra alors vous solliciter dans des moments souvent imprévus de votre vie quotidienne.
Elle ne viendra peut etre pas telle une tornade mais plutot comme un douc murmure, un parfum qui vous enveloppe et vous impreigne .
Soyez a l'écoute de ces moments de grace.
Sachez les détecter, les comprendre.
Ne les recherchez pas, mais lorsqu'ils se présentent, abandonnez vous a eux sans réserve.

mardi 10 août 2010

La seule facon d'y aller , c'est d'y etre !

Lors de nos rencontres, nous dialoguons, nous expliquons, parfois nous méditons, nous
pointons vers le silence, l'espace, la tranquillité, l'arriere plan . Parfois meme nous faisons des exercices.
Tout cela signifie t il qu'il y aurrai une pédagogie de la Présence , un cheminement graduel, conduisant a travers quelques sentiers bien balisés a la compréhension?
Pas le moins du monde!
Tout cela est tres précieux et important, et en meme temps dénué de valeur et sans aucune importance.
C'est pourquoi, au fond, lors de nos rencontres, l'essentiel est dans les bons moments que nous partageons ensembles.
Lorsque point en nous cette intuition ressentie que nous ne sommes pas une personne,
que la Conscience est tout, une sorte de détente, de douceur s'installe.
Peut importe au fond les exercices que nous faisons ou les explications que nous donnons.

Un disciple demande a son maitre:
Comment aller au coeur de l'éveil?
Le maitre: il n'y a pas de chemin.
Le disciple : Comment faire alors ?
Le maitre: La seule facon d'y aller, c'est d'y etre !

mercredi 4 août 2010

Le prix a payer .

Chèr(e)s ami(e)s
Nous l'avons souvent répété ici :
vous etes la Conscience lisant ces mots en cet instant meme.
Cette Conscience inclut toutes choses, le corps, les pensées, le monde.
Vous n'etes pas un personnage propriétaire de la Conscience, mais le "petit personnage" que vous jouez temporairement a etre, apparait dans cette Conscience.

La Concience n'est pas joyeuse, elle est joie. Elle n'est pas heureuse, elle est le bonheur. Elle n'est pas pleine de pouvoir, elle est le pouvoir.

Alors soyez Cela, Ce que vous etes .
Il est temps de découvrir et de jouir enfin de votre trésor.

Ah, mais il y a un prix a payer:

ABANDONNER LE VIEL HOMME, le juge, sempiternel émetteur d'opinions, points de vue, critiques, sur lui meme et sur toutes choses.

Ce n'est pas si difficile, car le juge n'est rien, pas meme une ombre.
Faites le a l'instant meme!
( et ne dites pas qu'il n'est personne pour le faire, car voir réellement cela ,c'est précisemment abandonner le vieux juge)

Instantanément, la Concience recouvre et inclut toutes choses, et il en a toujours été ainsi.

dimanche 1 août 2010

Retraite dans le Luberon

Méditation et non-dualité
Découverte de la Présence

Dans le Luberon du 26 au 29 aout 2010
avec le moine Gojo


il est possible de participer aux 4 jours ou moins , a votre guise.

Demandes de renseignements inscriptions :
ici meme dans les commentaires
ou par mail: lemoinegojo@gmail.com

A bientot.

jeudi 29 juillet 2010

Le parfum du Soi .

Suite de l'échange avec V :

Le sens commun nous dit que nous sommes une personne vivant dans un corps, produisant des pensées, habitant dans le monde.
Une investigation correcte nous permet de voir que c'est exactement l'inverse.
Le corps, les pensées, le monde, apparaissent en fait en nous, et ce nous est Conscience.
La meme Conscience qui lit ces mots en ce moment meme.
En elle, il n'est point de séparation.
Le corps, le mental, existent, mais il n'est pas d'entité personnelle.
Comprendre cela profondément, le réaliser, le transposer dans tous les aspects de la vie est ce qui nous libere de toute souffrance, du besoin de l'avoir, du plus, du moins...
Cela met fin a toute recherche aussi.
Ecoute ton coeur, va la ou il te conduira.
Les criteres sont de suivre notre gout inné pour le bonheur. Il y a aussi la paix, la joie tranquille, l'abscence de tension...
Mais c'est en toi que cela doit se réveller.
Méfie toi de ceux qui se disent "maitres éveillés"et qui voudront t'enseigner.
Passe ton chemin alors.

Une personne éveillée, cela n'existe pas.
La Conscience est l'éveil meme.

Profondément, nous sommes déja ce que nous cherchons, mais seule une profonde compréhension et un coeur ouvert nous permettent de le vivre.
Cela est accessible a chacun s'il le souhaite. On pourrait dire: si en lui Ca se souhaite.

Lorsque nous nous rencontrons, pour quelques heures, ou pour quelques jours, ce devrait etre comme une rencontre entre amis.
Parfois nous sommes silencieux, parfois nous parlons,parfois nous méditons.
Parfois on mange, on fait la vaisselle, on écoute de la musique....
Les heures et les jours passent doucement et nos buts, nos tensions, insensiblement se relachent, nous quittent, pour faire place a une douceur, a une paix tranquille, un parfum, celui du Soi, ce que nous sommes....
Mais attention!
Il se pourrait bien que tout se passe différement aussi!

mardi 27 juillet 2010

Question-Réponse

Question: a propos du foisonnement de toutes sortes d'enseignements et de blogs,de quoi sagit il dans le stage que vous proposez fin aout (méditation et non-dualité)?
V.
Réponse:
Je comprend bien votre questionnement. Il n'est en effet pas facile de s'y retouver.
Néammoins, j'espere que vous ne vous découragerez pas.
Il convient de faire doucement, écouter son coeur,suivre ce par quoi nous nous sentons touché. Faire confiance, oser, mais sans vouloir aller trop vite non plus.
Certains ont la chance de trouver tres vite un enseignement ou un maitre qui leur convient,pour d'autres, ce serra un peu plus long, a chacun son chemin...
Il est important aussi de découvrir le courrant spirituel avec lequel vous pourrez ressentir une conection. Ce peut etre une voie progressive ou directe, une approche méditative ou dévotionelle....Tout est possible!
L'approche dont il est question ici est celle de la non-dualité dans la perspective de maitres comme Jean Klein ou Francis Lucille . ( mais il n'est pas question d'imiter qui que ce soit).
La vérité n'est pas un accomplissement lointain a obtenir au prix de nombreuses pratiques; mais Ce que nous sommes toujours; le Soi,Conscience,le sujet de toutes choses; bien souvent masqué par notre fascination pour les objets.
Lorque notre fiévreuse saisie et recherche des objets sensés nous apporter la satisfaction que nous recherchons si fort se relache; Ce qui est apparait , et c'est une grande paix, une grande douceur.
Cette exploration de ce que nous ne sommes pas (un objet)et cette découverte de ce que nous sommes (le Soi)peut se faire selon différentes approches:
a travers une méditation, une approche corporelle, un entretien, le silence, la vaisselle, le rire......
L'important est que tout cela puisse se vivre dans la perspective juste de la compréhension et non comme une pratique visant a satisfaire l'ego ou a obtenir quelque chose.
Alors lors du stage proposé fin aout dans le Luberon ( ou d'autres stages ailleurs et a d'autres moments) il y aurra des moments de silence, de méditation, d'entretiens
et meme une approche coporelle (ou l'art d'intégrer le corps dans cette célébration).
Je reste a votre disposition pour tout autre rensegnements.
Cordialement

lundi 19 juillet 2010

L'invraissemblable beauté

Laissez ouvertes
les portes de votre esprit
ou s'engouffre le monde
avec ses miracles ses horreurs
son invraissemblable beauté.



Naturellement
.........doucement
.............tranquillement
sans forcer
soyez tel que vous etes
sans jugement.

Ce vous n'est pas grand chose
en fait il n'est presque rien.
Autorisez vous
a ne rien etre
c'est si douc, si bon.....



Tout est poésie dit il!
Tout est beauté.
Le reflet du soleil
qui se brise dans la mer
ou bien qui joue dans tes cheveux.
Les massacres un peu partout sur la planete
les décharges a ciel ouvert
la polution et les marées noires
ton sourire les enfants un regard
l'amour la paix les guerres
et cette lumiere violette
qui danse sur l'horizon.

mercredi 14 juillet 2010

Question: seul compte l'essentiel

Question:
Ne croyez vous pas que finalement toutes les voies se rejoignent? M
Réponse:
Bonjour M
La question n'est pas la. En fait, l'important est que "l'enseignement" soit authentique , qu'il vienne et pointe réellement vers l'essentiel, sans se perdre dans les méandres de l'exotisme ou de discours compliqués.
L'essentiel est ce que nous sommes, notre véritable visage, le Soi, notre nature de Bouddha, Conscience; appellez le comme vous voudrez.
J'ai pratiqué pendant 20 ans une voie sans meme avoir la moindre idée "réelle" de ce qu'était cet essentiel.
Un jour quelqu'un m'a mis le nez dessus, et c'était évident,immédiat.
Alors j'ai envie de vous répondre:
Ne perdez pas votre temps!
Mais bon, la vie est un jeu, amusez vous....
Cordialement.


Nous ne sommes pas
les récipients de la Conscience
ni son propriétaire.
Nous sommes cette Conscience elle meme
en laquelle nos petits personnages
vont, viennent
et se brisent.

vendredi 9 juillet 2010

Célébrer l'été

Peut etre connaissez vous ce haiku de Bassho:

Chaleur
le chant des cigales
pénetre meme le roc.

En voici un autre (de Gojo cette fois)

Chaleur
le chant des cigales
me vrille la tete.

Apres tout, une tete quelque peu vrillée,percée, aérée, vaut peut etre mieux qu'une tete trop dure, compacte, privée d'espace....

Il y a aussi cette ancienne histoire venue de Chine:
Tchouang Tseu et un ami se promenent au bord d'un étang.
Tchouang Tseu dit: comme il est agréable de voir le bonheur et la joie des carpes nageant dans l'eau fraiche.
L'ami malicieux remarque : vous n'etes pas un poisson, que pouvez vous savoir de la joie des carpes?
Tchouang Tseu répond: vous n'etes pas moi,comment pouvez vous connaitre ce que je sais de la joie des poissons?

Voici le type meme de dialogue qu'il est souhaitable d'abandonner, car sans fin.
De meme dans la perspective de la retraite d'été organisée dans le Luberon, diverses personnes se manifestent.
Certaines veulent venir mais juste un peu, pas tout. D'autres trouvent que le programme est trop chargé ( a quoi bon tout cela puisque nous sommes déja Cela)(?),d'autres pas assez. Certaines ont des exigences concernant la nouriture.....
Bref, les exigences , les doutes, de notre cerveau compliqué sont sans fin.

A un moment donné,laissons s'aérer notre tete, laissons nous traverser par les pensées sans en arréter aucune.
La Conscience est notre identité véritable. Elle accueille toutes choses, sans jugement. Nous ne sommes pas les propriétaires de cette Conscience, mais nous apparaissons en elle en temps que personne comme un phénomene naturel et provisoir.
La reconnaitre est bonheur.
Alors nous comprenons naturellement la joie des poissons dans l'étang et celle des cigales célébrant l'été.

vendredi 18 juin 2010

Question : submergée par les pensées

Question:
Vous parlez de Conscience, de Présence, de tranquilité; mais moi je suis surtout submergée par mes pensées, comment en sortir?
Merci. Martine


Réponse:
Bonjour Martine
Vous dites etre submergée par "vos" pensées et vouloir "vous" en sortir.
Cela est tout a fait impossible, car ce "vous" est lui meme une pensée.
Voyez simplement que ces fameuses pensées sont percues. Aussi nombreuses soient elles
elles apparaissent dans un espace, et cet espace qui les accueille est tranquilité, Présence,Conscience.
Ne vous focalisez plus sur les pensées, soyez cet espace, cette Présence.
Soyez la Conscience en laquelle elles apparaissent et laissez les pensées libres de s'y penser toutes seules.
Elles ne vous dérangeront plus longtemps.
Remarque:
Le "vous" qui souhaitait se débarasser de ses pensées n'était tout simplement pas le vrai "vous" , mais lui meme une pensée.
Une fois que vous vous connaissez non plus comme penseur mais comme Conscience incluant toutes choses, les pensées sont alors vus comme l'activité meme de la Conscience, et cessent alors d'etre un probleme.
Cordialement.

mardi 15 juin 2010

Le promeneur

En ce début d'été, il est tellement agréable de se promener dans les collines apres la pluie.
Quelques gouttes encore crépitent sur les feuilles, la terre embaume de parfums, doucs,suaves,poivrés parfois. Les oiseaux gazouillent a coeur joie et au loin on entend le coucou.
Marchant doucement sur un sentier, il est bon de voir ce qui est.
Tout cela apparait en nous, a la Concience que nous sommes.
Nous ne sommes pas propriétaires de cette Concience. Elle est nous.
La personne que parfois nous croyons etre, le corps, les pensées, tout cela apparait en elle, temporairement hébergé en son sein.
Le chant du coucou dans le bois, tantot s'éloigne, tantot se rapproche.
Lui aussi pointe la Conscience en laquelle il apparait de facon si charmante et si douce.

mercredi 9 juin 2010

Réaliser l'essence

Ne vous laissez pas embrouiller par des explications compliquées.
Réalisez l'essence.
Cette essence est simplicité.
Peut etre au début heurte t elle vos croyances et vos préjugés, mais elle est fondamentalement simple.
Le mental complexe ne peut jamais totalement l'accepter, mais le coeur, dans son intimité la plus secrète la reconnait.
Au premier degré, voyez que toutes choses, les arbres, la table, mais aussi ce corps, vos pensées....Sont percus. Ce sont des objets de perception.
Vous ne pouvez , bien sure, etre un de ces objets,puisque vous le percevez.
Vous etes Cela qui percoit; Conscience.
Une fois cela vraiment compris, vous pourrez cesser de chercher a vous trouver ou a vous réaliser parmi les objets.
Ainsi , naturellement, notre intéret s'oriente vers ce que nous sommes; Conscience.
Mais qu'est ce que cette Conscience dont on parle tout le temps ici sans jamais pouvoir s'en saisir?
Ce n'est pas un objet, c'est le sujet de toutes choses.
Insaisissable, mais plus proche de vous que votre respiration.
Elle est comme vos yeux.
Vos yeux, (dans cet exemple)sont ce qui voit, toujours présents dans l'acte de vision mais ne pouvant se voir eux meme.

Chères lecteurs et lectrices.
La Conscience est ce en quoi en ce moment meme ces mots apparaissent.
Elle est ce en quoi l'écran de votre ordinateur apparait, ce en quoi les pensées apparaissent et sont percues, ce en quoi apparaissent votre corps, le monde, et tous les objets possibles.
Vous etes Cela, tout est en Cela.

jeudi 3 juin 2010

Haiku

Sur un ancien chemin
la lumiere de l'aube
solitude


Marcher
sur ce sentier
rien d'autre


Laissez toute chose
apparaitre librement
dans la conscience


Soir de printemps
la cloche du temple
résonne longuement


Vieux pot a encens
les volutes bleues
dans le silence


Le vieux buddha
un parfum d'encens
tranquillité


Crépuscule
marcher doucement
ne pas déranger le silence


La pleine lune
sur un arbre
c'est posée


...

jeudi 27 mai 2010

Expliquer et vivre la Conscience

Question:
Pouvez vous expliquer succintement ce qu'est la conscience ?
Réponse:
-La Conscience est ce en quoi ces mots sont percus en cet instant meme.
-Cette Conscience est impersonnelle, nous l'avons tous en commun.
-Cette Conscience inclut toute chose, elle est intemporelle.
Ainsi la Conscience qui percoit ce qui est inscrit sur l'écran de l'ordinateur en cet instant est la meme que nous ayons 5 ans, 20 ans, 90 ans; que nous soyons un homme, un chat, un moustique......
Les caractéristiques, les capacités, les possibilités intellectuelles changent, la Conscience est une.

Question:
Quelles preuves avez vous de ce que vous avancez la?
Réponse:
Il n'y a pas de preuve, la Conscience n'est pas une chose a prouver (justement car elle n'est pas une chose)
Ou bien on pourrait dire qu'elle est a elle meme sa propre preuve.
Simplement vivez la.....
Acceptez comme une possibilité que vous etes cette Conscience.
Osez.......Et voyez.....

vendredi 21 mai 2010

Accueillir ( suite)

Toute chose
qui se présente a toi
pour etre accueillie
vient pour recevoir la vision
le darshan, le satsang,
la bénédiction de Cela en toi.


Tu n'as rien a faire
juste etre Cela
et accueillir toute chose
qui souhaite ainsi
recevoir la grace
de la Présence.


Laisse ce monde
etre fluide, mouvant.
Accueille ce mouvement
dans la joie


Ce que nous sommes
accueille toute chose.


Accueillir toute chose
sans choix ni rejet
est la nature de l'etre.
En lui tout est transformé.


L'accueil est un reflet de l'Amour.
Cela te transforme
et peut transformer autrui.

dimanche 9 mai 2010

Accueillir

Accueille
tes pensées
tes émotions
ton corps
tes sensations
le monde
et toutes les perceptions.


Laisse libre toute chose
de s'inviter en toi.


Sens
que tout
est en toi.


N'attend rien
accueille ce qui vient
simplement parceque cela vient.


Toute chose
qui se présente a toi
pour etre accueillie
vient pour se libérer.


Pour se libérer
ce qui se présente a toi
a besoin d'etre accueilli
totalement.

mercredi 5 mai 2010

Le jeu de la Conscience

La méditation est la claire vision-compréhension dans laquelle il est observé que tout apparait se déploie puis se libère en nous, en cette Présence, pure Conscience, ce que nous sommes.

Ensuite émerge l'intuition que tout ce qui vient ainsi de la Conscience et se résorbe en elle, partage forcément la meme substance.
Finalement il est réalisé que tout est Conscience.

Tout est conscience, mais la méditation reste la méditation, acheter du pain est acheter du pain, un couteau est un couteau et une fourchette une fourchette.

Notre comportement devient spontanément harmonieux et tout semble se déployer comme un jeu......
Le jeu de la Conscience.

mardi 4 mai 2010

Koan Zen

Connaissez vous ce "néo-koan Zen" ?
A l'intention spéciale de la grand mère de Jean-philippe!
( on reste dans la vaisselle)

" Avant l'éveil, un couteau est un couteau, une fourchette est une fourchette.
Au moment de l'éveil, il n'y a plus ni couteau ni fourchette.
Apres l'éveil, le couteau est redevenu couteau et la fourchette fourchette ! "

......et c'est quand meme bien pratique........

N.b : le comentaire ne fait pas partie de la version traditionnelle du Koan.

Le couteau et la fourchette

Il est devenu a la mode dans certains milieux dit de la "non-dualité" de répéter a qui veut bien l'entendre des propos comme :
" Tout est un ! Tout est semblable ! Il n'y a pas de différence entre manger un handburger ou bruler de l'encens ! "
Ou encore:
"Tout est pareil, pas de différence !"
" Une merde étallée sur une toile ou une peinture de Rambrand, c'est la meme chose !"
"La musique Punk ou celle de Mozart,également!"

Mais franchement, entre nous ;
Comment croire de telles bétises?

P.S : Attention!
Tout est Un !
Mais un couteau est un couteau
et une fourchette, une fourchette !
Ne vous trompez pas !

mercredi 28 avril 2010

Découvrir ce que nous sommes

Ce que nous sommes profondément est l'intemporelle Présence ou la Conscience en laquelle ces mots apparaissent maintenant.

Bien sure et heureusement que nous pouvons le découvrir!

Si cela devient clair, ce serra meme la découverte essentielle de notre vie.
De meme, voir profondément ce que nous ne sommes pas; le corps, le mental, un objet,
nous oriente spontanément vers ce que nous sommes, au dela des mots....

Ce qui comprend, ce qui réalise cela, n'est ni la personne, ni le mental, mais la Conscience se découvrant elle meme, a elle meme, en elle meme.

En cela elle trouve une infinie satisfaction.
Mieux, elle est la satisfaction meme.

jeudi 22 avril 2010

Question Zen

Un jeune moine interroge son maitre:
Maitre, pour commencer, par ou puis entrer dans la voie du Zen?
Le Maitre répond:
Entendez vous le chant du torrent dans la vallée? Voyez vous les montagnes splendides ourlées de brume au loin ? Sentez vous le parfum léger de l'encens?
Le moine:
Oui Maitre, j'entend, je vois, je sent tout cela.
Le Maitre :
Alors entrez dans le Zen par la.

Question: sur l'approche corporelle

Question:
Pouvez vous développer l'aspect "approche corporelle" . Merci
Goelan
Réponse:
Bonjour Goelan
Il est important que la compréhension nous "percute" a travers tous les niveaux de la personne que nous croyons etre. Le mental, certes, mais aussi le corps.
En effet, meme si nous croyons comprendre la non séparation, si notre vécu corporel semble la démentir, nous resterons insatisfait.
L'approche corporelle dans cette démarche, vise a intégrer la compréhension au niveau du corps.
Le corps, vécu alors comme sensations apparaissant dans la conscience devient lui meme instrument de célébration de la Présence.
Profondément, tout devient une porte d'acces a notre Soi véritable.
Pour certains, la compréhension mentale est essentielle. Pour d'autres, l'aspect corporel leur parle davantage.Pour d'autres encore, la beauté, l'art, serra la porte.
Finallement, la vie quotidienne, les relations.....Tout est la Voie.
Cordialement
Gojo

mardi 20 avril 2010

Stages : méditation et non-dualité

STAGES:
Méditation et non-dualité
Découvrir notre nature véritable
Célébrer l'intemporelle Présence

avec le Moine Gojo

Rencontres:
Dans le Luberon:
dimanche 23 mai
A Paris:
samedi, dimanche, 5 et 6 juin

Méditation, entretiens, approche corporelle.

Renseignements , inscrpitions:
-demande ici dans les commentaires
-par mail: écrire: lemoinegojo@gmail.com

samedi 17 avril 2010

Question: Faire ou ne pas faire ?

Question:
Concernant la recherche de la "vérité", beaucoup d'instructeurs modernes disent qu'il n'y a rien a faire. Vous ne semblez pas tout a fait acréditer cela, qu'en est il ? M.

Réponse:
Bonjour M.
Voir profondément que la personne que nous croyons etre est un concept totalement conditionné et dépourvu de liberté est essentiel.
Maintenant , si vous pouvez rester chez vous sans rien faire et etre parfaitement heureux ainsi, n'hésitez pas!
Sinon, vous devrez bouger.
Un sage contemporain disait :
"La mauvaise nouvelle est que cette personne n'a aucune liberté. La bonne est que vous n'etes pas cette personne."
Cordialement.
Gojo

jeudi 15 avril 2010

Question: Rester ou ne pas rester chez soi ?

Question:
Dans un message, vous dites : "restez chez vous". Dans un autre : "sortez de chez vous". Qu'en est il? Paul

Réponse:
Bonjour Paul
Il sagit de deux plans différents.
Rester chez vous signifie: ne quittez pas votre soi véritable qui est pur conscience;
c'est a dire, ne vous perdez pas dans les pensées et les concepts.
Habitez sciemment votre véritable nature, votre vrai chez vous.
Sortir de chez vous signifie que pour réaliser cela, il serra sans doute nécessaire de prendre votre baton de pélerin et d'aller visiter un maitre ou un instructeur et parfois plusieurs.
Bien que ce soit une magnifique source d'information, rester uniquement assis "chez soi" derriere son écran a surfer sur le net la plupart du temps ne suffira pas.


Question:
Et pourquoi au fond cela ne suffirait il pas?

Réponse:
Dans la majorité ds cas, la rencontre avec un ami lui meme établit dans la présence est une grande aide pour nous la réveller.
C'est aussi une grande joie. Pourquoi l'éviter?
Cordialement.
Gojo

mercredi 14 avril 2010

Les objets révellent la présence

Prenez un bel objet qui vous plait; par exemple une fleur, un tableau, un beau vase.
Regardez le profondément, tranquillement, sans tension.
Regardez le avec vos yeux, avec vos sens; pas avec votre pensée. Ne le jugez pas, ne comparez pas, ne commentez pas. Juste regardez.
Appréciez les formes, les volumes, les couleurs....
Doucement, progressivement, voyez l'objet apparaissant en vous.
Il est maintenant sciemment contenu dans votre regard, dans votre écoute, dans votre amour.
Restez ainsi le temps nécessaire pour déguster l'expérience.
Puis laissez vos yeux se fermer.
L'objet est encore la.
Subtilement son échos, son parfum, vous habite; se déploie en vous, puis lentement, progressivement, vous quitte....
Ne reste plus que la présence lumineuse que cette abscence révelle.



Dans notre écoute bienveillante, le corps apparait sensoriellement, se déploie et nous révelle toutes ses richesses.
Lorsqu'il se libère, il nous laisse dans la joie de la présence pure.
Ensuite nous réalisons que cette joie jamais ne nous quitte, en la présence ou en l'abscence des objets, du monde, du corps, des pensées.....Nous sommes Cela.

mardi 13 avril 2010

La méditation: un jour, une vie

La journée se poursuit, petit déjeuner, dialogues, promenade, rires....
La présence est notre demeure véritable.
En elle, nous trouvons sécurité, paix, joie, les problemes semblent s'y dissoudre,
comme par magie.
Ne la quittez pas!
Restez chez vous.

lundi 12 avril 2010

Méditation: la douceur de la présence

Laissez la douceur de la présence recouvrir toutes choses.
Laissez toutes choses se fondre en elle.
En elle, les objets divers apparaissent.
En elle, ils se déploient et se libèrent.
En elle, ils révellent leurs messages puis nous laissent dans sa splendeur....
Ce que nous sommes.


Le matin au réveil, vous etes cette présence pure.
Laissez le monde renaitre en vous.
Laissez le corps se reconstruir, puis les pensées....
Ne vous fixez sur rien.
Soyez sciemment la présence; pure conscience dans laquelle tout apparait, qui accueille toutes choses.
Vous n'etes pas dans le monde, ni dans votre corps (vous ne l'avez jamais été),
mais le monde, le corps, les pensées sont en vous, et vous etes Cela.


Plus tard, si vous vous assayez tranquillement sur votre coussin pour méditer, il n'y a aucun but. (quel but?)
C'est simplement l'actualisation, la célébration, de cette présence.
Ce que vous etes.
En vous le monde s'éveille, en vous, une nouvelle journée apparait.

dimanche 4 avril 2010

La méditation est accueil...

La méditation est accueil.
Accueil sans choix de tout ce qui peut apparaitre dans l'instant.
Formes, couleurs, sons, parfums, sensations diverses, tensions du corps, pensées...
Tout est laissé libre d'apparaitre, de se déployer et de se libérer.
Ainsi, sans se fixer sur rien, se manifeste spontanément, naturellement, l'intemporelle présence, pur contenant de toutes choses...
Ce que nous sommes.

vendredi 19 mars 2010

La méditation véritable

Pour la pluspart d'entre nous,nos vies consistent essentiellement a travailler, se rendre au bureau, a l'usine, a l'atelier; soumis au dictat toujours plus intense de la société, de l'économie, de la mondialisation.
Et puis il y a le fait de fonder une famille, d'acquérir la sécurité a travers des biens, un bon salaire, un logement, une relation...
Il y a aussi toutes sortes de distractions de plus en plus élaborées. Des possibilités d'évasions de plus en plus perfectionnées, que ce soit a travers les voyages, la culture, le sport, l'érotisme...
Mais bien souvent, lorsque nous examinons notre vie, au dela de ce fantastique pannel de possibilités offertes, elle nous parrait avec le temps tristement vide, creuse,dépourvu d'intensité et de sens.
Nous pouvons nous réfugier dans toutes sortes de compensations, politiques, sociales, culturelles,sportives, sexuelles, et autres. Si notre lucidité est quelque peu aiguisée, rien ne suffit a totalement combler ce vide.
Les distractions jouent un grand role dans notre vie pour échapper au stress, a l'ennuie ou a la morosité, mais si un jour nous reposons le livre que nous avions machinalement saisi, nous éteignons la télévision, ou rennoncons a la sortie prévue, alors ce grand vide, chargé de tensions et de peurs, empreint d'une sourde tristesse, nous ratrappe.
Certes, selon notre vie et notre sensibilité, tout cela peut etre observé et vécu avec plus ou moins d'intensité.
Néammoins, que nous soyons riche, pauvre, cultivé, intelligent ou pas, subsiste, plus ou moins confusément le sentiment d'un manque.
La question se pose donc ainsi:
Comment découvrir dans notre vie la source de la plénitude ? Comment vivre de facon intense, libre ?
Quelques soient nos conditions apparentes, comment notre vie peut elle etre habitée d'un sentiment de complétude, d'intensité, de joie, d'amour?
Tout cela est l'expression et l'épanouissement de ce que j'appelle:
- la méditation véritable - .

mercredi 17 mars 2010

Comprendre ce que je ne suis pas (suite et fin)

Ecoute!
Ecoute les objets.
Ecoute le silence.
Et par dela le silence,
écoute encore.


Reste tranquile.
Laisse passer toute chose.
Lorsque la saisie avide
des objets se relache,
l'espace apparait.
Sois cela.


Toujours ,
concerve cette compréhension:
"je ne suis pas un objet".


Ne recherche pas la vérité.
Comprend clairement
ce que tu n'es pas -un objet-.

samedi 13 mars 2010

Comprendre ce que je ne suis pas (suite)

Le corps apparait en toi.
Ne te laisse pas
enfermer dans le corps.


Le corps n'est
que sensations.
Le mental n'est
que pensées.


Toute pensée émotionelle
comme le désir ou la peur,
trouve un écho dans le corps
sous forme de tensions.


Libérer la pensée
dans le mental
libérer la tension
dans le corps
deux faces d'une meme pièce.


Laisse agitation et pensées
libres d'aller et venir
a la surface.


Tes pensées
ne sont pas
tes pensées.


Tes pensées
te sont soufflées
par la Totalité.


Laisse les pensées
se penser toutes seules.


Apres une pensée,
dire:
"c'est ma pensée, c'est moi"
est une autre pensée.

jeudi 4 mars 2010

Question sur le "néo-advaita"

Le mouvement du néo-advaita est né de l'aspiration a la vérité, a la liberté, a la joie, d'un certain nombre de chercheurs .
Cette aspiration et cette réalisation cherchent a se manifester de la facon la plus directe possible, au dela meme de toute règle prédéfinie, de tout dogme, de tout cadre traditionel parfois.
Il y a une réelle beauté dans cette démarche.
La vérité pour fleurire doit elle etre nécéssairement encadrée ? Est elle l'apanage exclusif de quelques religieux ou professionels reconnus de la spiritualité?
Ce joyau peut il au contraire etre dégagé de tout contexte culturel? Peut il etre découvert simplement en explorant librement ce que nous sommes, et peut il se partager tout aussi librement a travers rencontres et dialogues , souvent informels?
Bien sure , le néo-advaita comme n'importe quelle approche peut suciter des critiques,il peut donner lieux a des erreurs, comporter des pieges...
Il serrait néammoins domage et présomptueux de vouloir dénigrer ou étouffer la beauté de cette démarche, émanant de l'aspiration sincere de certains a la découverte du bien le plus précieux, dans la liberté.
Naturellement, comme en toute chose, il faut savoir faire preuve de sagesse et de dicernement, de confiance aussi.

mardi 2 mars 2010

Comprendre ce que je ne suis pas (suite)

Le sujet
ou celui qui percoit
-ce que tu es profondément-
ne peut jamais etre percu
car il n'est pas un objet.


Tous ces objets
auxquels nous croyons
si fortement
ne sont qu'un reve.


Laisse ton attention
se défocaliser
des objets


Se perdre
dans les objets
est confusion.

mercredi 24 février 2010

Comprendre ce que je ne suis pas

Toute chose apparait en toi.
Le mental sous forme de pensées et d'émotions.
Le corps sous forme de sensations ou de tensions.
Le monde sous forme de perceptions diverses.

La personne est un objet
ou une collection d'objets.
La preuve,
ils peuvent etre percus.

La personne
est
pensées
sensations
perceptions

Un objet
est ce qui peut etre percu.
Ce peut etre un arbre, ton corps ou une pensée...
Ce que tu es profondément
n'est pas un objet.
Tu es le sujet,
Celui qui percoit.

jeudi 11 février 2010

La conscience intemporelle

Assis tranquillement, les yeux fermés, le corps calme, l'esprit paisible, observez le paysage qui se présente a vous.
Quelques perceptions auditives, un parfum, la sensation de la chaise ou du fauteuil sur lequel vous etes assis, quelques sensations corporelles ici ou la, quelques pensées qui vont et viennent; observez l'espace dans lequel apparaissent disparaissent tout ces phénomenes.
Maintenant, sur la seule foi de cette observation, c'est a dire sans écouter ni croire aucune pensée, posez vous les questions:
Quel est mon age? Suis je jeune, vieux?
Si vous etes sincere, vous verrez qu'il est impossible de répondre a ces questions.
Ce que vous ressentez est du meme ordre que vous ayez 10 ans, 20 ans, 60 ans, 100 ans.
Vous pouvez poser d'autres questions , comme par exemple:
Quel est mon sexe, a quelle race ou meme a quel espece est ce que j'appartiens...?
La encore, lorsque vous interrogez la source profonde, essentielle, pure contenant de toute chose, vous constatez que vous ne pouvez répondre.
Qu'en conclure?
Ce que nous sommes profondément est sans age, sans sexe, sans temps, sans caractéristique.
Il y a ici une substance intemporelle qui inclut toutes choses, tout en étant elle meme libre de tout.
Et vous étes cela....
N'est ce pas a la fois vertigineux et profondément joyeux?

lundi 8 février 2010

La plénitude de la conscience

La lumière originelle de la conscience qui accueille toute chose n'est pas une abscence mais une plénitude. Abandonnez vous a elle sans hésitation quand elle se présente a vous .....

jeudi 28 janvier 2010

La douceur de la présence

Abandonnez vous a la douceur de la présence.
Ne la cherchez pas , laissez vous trouver.
Ne demandez pas comment,
c'est l'obstacle.
Ne demandez pas quand,
c'est l'échec.
Soyez simplement.
Juste etre, ni ceci, ni cela.
Ne cherchez meme pas a lacher prise,
a abandonner quoi que ce soi.
Ne cherchez pas a etre,
vous etes.
Il y a le monde, il y a le corps, il y a les pensées.
La présence inclut tout, accueille tout.
Sans effort, vous étes cela....

jeudi 21 janvier 2010

Seuls les sages sont de "bons vivants"

Question: Quelle différence y a t il entre un sage et un bon vivant?

R: Je crois que seuls les sages sont de bons vivants.
La compréhension permet de profiter pleinement de la vie avec grace.
Tout objet,toute situation a deux aspects:
Un aspect fonctionnel, par exemple une fourchette sert a manger.
Mais l'objet ou la situation apparaissant dans la conscience pointe aussi vers elle, et en quelque sorte la révelle.
La vie devient alors célébration pour le sage.
Le "bon vivant", souvent ignorant de cela ne cherche qu'a combler son désir, souvent son avidité. Il ne voit de satisfaction que dans les objets.
Ainsi aurrat il beaucoup de mal a se confronter au désir et au manque, au plaisir et a la peur, a l'impermanence et a la mort,inévitables compagnons de l'ignorance.

Le sage se reconnait libre de toutes choses, et c'est ainsi qu'il peut profiter joyeusement de tout.

samedi 16 janvier 2010

L'impasse de la personne a réaliser la voie

Question de XX:
Partout, et meme dans mon café préféré, je m'efforce de réaliser la conscience et de demeurer dans cet espace si souvent décrit dans les textes mais en vain! Que faire?

Réponse:
Chère XX : La personne ne réussira jamais a capter, voir, comprendre, réaliser, ce qui est totalement au dela d'elle meme.
C'EST PERDU D'AVANCE ! Résultat a prévoir = 000 !!! Désolé.
Tous les efforts en vue d'atteindre cette réalité tant espérée, étant eux meme une émanation de la personne ne ferront que la renforcer et éloigner davantage la "libération" souhaitée.
Que faire alors??
La réponse est simple: RIEN ! Cela signifie qu'il n'est rien que la personne puisse faire pour se libérer d'elle meme .
Inutile de s'infliger épreuves, pratiques, efforts divers...Tout cela peut avoir son utilité et sa raison d'etre mais pas pour "l'affaire" qui nous intéresse ici.
XX n'existe pas, le sais tu? (ce peut etre une excellente ou une mauvaise nouvelle de le voir) Il est juste un flux, sensations, pensées.....Apparaissant, disparaissant dans la conscience.
Voir qu'il n'y a personne, c'est a dire aucune entité propre et séparée pouvant revendiquer quoi que ce soi, est notre présence.....Et cela ne demande absolument aucun effort ni aucune pratique (effort et pratique de qui??)
Alors cool, tranquil, juste étre, laisser faire, profiter de tout (un verre dans son café préféré)
Pensées sensations, problèmes, existent bien, mais.....Pour personne!
Tout va et vient dans la conscience que nous sommes.
De temps en temps, travailler, s'amuser, aimer, méditer (pourquoi pas).
Tout est bien, on profite de tout....
Personne n'est la pour en profiter et.............
Le parfum est la.....CHUT !

mardi 12 janvier 2010

méditation dans l'immobilité ou en mouvement

Question: Pourquoi faut il méditer en position immobile? Si la méditation est la reconnaissance de ce que nous sommes vraiment, conscience, n'est il pas possible de méditer en mouvement dans le flot de la vie?

R: Vous avez tout a fait raison.
De meme que le scientifique s'enferme dans son laboratoire pour conduire une expérience, le méditant essaye de créer les conditions les plus faciles pour la méditation.
Vous l'aurrez remarqué, les sens dans la vie quotidienne sont très préhensifs et le mental souvent très agité.
Dans la tranquillité de la méditation assise selon l'approche non duelle, la premiere étape, si l'on peu dire, est de voir clairement ce que nous ne sommes pas.
Le monde sous forme de perceptions, le corps-sensations et le mental-pensées sont percus dans notre clarté. Ainsi, ne pouvons nous nous identifier a aucun de ces objets.
Ceci étant reconnu et compris, la présence paisible, pur contenant de toutes choses apparait.
Elle ne nous avait jamais quittée mais nous meme nous en détournions.
A partir de la, cette présence, ce que nous sommes, n'est pas limitée a un quelconque moment de méditation ou autre.
Elle est plutot comme l'arrière plan lumineux de toutes choses, d'ou tout émerge, ou tout se libère.
Il est tout a fait souhaitable d'accueillir alors les objets et nos diverses activités en les laissant se déployer dans cette présence.
Finalement, c'est ainsi que toute notre vie devient méditation, célébration de la conscience.
Il n'y a pas de règle absolu. Bien souvent pour la pluspart, la méditation assise dans la tranquillité serra une aide; mais il ne faut s'enfermer nul part. Pour d'autres, la vie quotidienne serra demblé le champs évident de la méditation, pour d'autres encore, cela s'épanouira plus facilement dans certaines activités, nottament artistiques.
Le plus important est qu'a terme, il n'y ai plus de séparation entre méditation et non méditation.
Alors, le parfum de la présence, joie pure, nous accompagne quoi que nous fassions, et nous sommes Cela.....

mercredi 6 janvier 2010

poèmes sur la voie

Soyez comme le ciel
qui ne retient rien
qui ne recherche rien
pur contenant de toutes choses
d'ou tout émerge
ou tout se libère.


Les nuages aussi
sont
le ciel....