dimanche 12 février 2017

Libre de l'attente.

 
 
Question :
Comment faire pour ne plus être dans l'attente?
 
Réponse :
Voyez que ce "comment?" est l'action même de l'attente.
Comment l'activité de l'attente, pourrait elle vous en libérer?
L'attente, est une stratégie du moi pour se maintenir, remettant toujours les choses à plus tard, et s'abritant souvent derrière des méthodes pour s'en débarrasser.
L'esprit qui pourra être ainsi apaisé, recherche en fait un état, et lorsqu'il en aura épuisé la saveur, il se sentira à nouveau frustré, déçu, et reprendra son insatiable quête.
Notez que "ne pas attendre", s'il s'agit d'une autre stratégie, nous précipite également dans la même impasse.
Ainsi, dire simplement :
"Attendez!" ou, "N'attendez pas!", est sans espoir, car ces deux injonctions s'adressent au moi, qui nous l'avons vu, s'en nourrit.
Alors comment faire?
Voyez comment nous retombons aussitôt dans le piège.
Considérez ces quelques suggestions:
L'attente est un concept, comme la peur, ou l'ennui.
Laissez de coté le mot et voyez la réalité de la chose.
Débarrassé du concept, la chose, c'est à dire le phénomène qui se présente à nous, est essentiellement une tension.
Une tension, ce n'est pas l'attente.
C'est une sensation, une crispation ici, une boule ressentie là, au creux de l'estomac.
Ces tensions surgissent.
Il n'y a personne pour qui elles apparaissent.
Elles naissent dans le vide, et peut être y font elles du sur place.
Néanmoins, observez soigneusement que la tension, libre de tout concept, perçue dans l'espace ou elle se déploie, ne peut s'y maintenir indéfiniment.
En l'absence d'un moi illusoire, tentant de la maintenir ou de s'en débarrasser, elle se dissout simplement et naturellement, dans l'espace bienveillant et paisible de la Présence.

dimanche 5 février 2017

Soyez la pure Présence.

 
 
 
Soyez la pure Présence.
Celle qui lit ces mots en cet instant.
Ne demandez pas comment.
Voyez qu'en ce moment même, ces mots sont perçus.
Pas seulement ces mots, mais également tout un paysage, fait d'objets variés, de sensations, de pensées....
Vous êtes Ce qui perçoit.
Ce qui en cet instant est présent, pour, et à tout cela.
Vous ne pouvez l'objectiver.
C'est pourquoi nous l'appelons simplement Présence.
Présence à ces mots, Présence au monde, Présence au corps, aux pensées....
Laissez aller toutes ces choses, laissez les libres de venir, de partir.
Vous êtes naturellement cette pure Présence.
Ne cherchez pas à en faire un objet.
Laissez vous faire plutôt.
C'est ainsi qu'elle vous révèlera sa douceur, sa paix, sa joie.....
A son rythme, pas selon les dictats de votre pensée, de vos attentes et de vos croyances.
Abandonnez vous.
Détendez vous.
Vous êtes enfin chez vous.

dimanche 29 janvier 2017

La contagion du Soi.

 
 
Question :
Je n'ai pas trouvé normal que certains viennent à la retraite d'hiver un peu malade, sachant que la contagion sera inévitable. J'ai aussi été dérangé par le bruit que faisaient certains, en bougeant, s'étirant.....
Ne conviendrait il pas d'être plus strict?
 
Réponse :
Le seul véritable risque de contagion, auquel on vient se soumettre en participant à une retraite, est celui du Soi.
Cette contagion de la Présence, se réalise naturellement, lorsque un certain nombre de personnes se réunissent, en partageant le même amour pour la Vérité ou le Soi.
Une seule chose peut faire obstacle à cela, c'est lorsqu'on se focalise sur notre petite personne, ses problèmes, ses revendications, ses inconforts, ses jugements....
Je me rappelle d'une anecdote à propos de Ramana  Maharshi.
Un disciple indien avait acquis une radio, chose sans doute assez nouvelle à l'époque.
Il l'emmenait partout avec lui, en la faisant marcher à fond, programme style musique Bollywood à tue tête, y compris dans la pièce réservée au satsang et à la méditation.
Tout le monde était bien sûr dérangé, mais personne n'osait rien faire, attendant que le Maharshi dise quelque chose.
Or, il restait immobile et silencieux, tel un sphinx, selon son habitude.
Au bout de trois jours, une disciple occidentale de passage craque, et dit à Ramana combien elle trouve cela inadmissible, que ça dérange tout le monde, etc, etc....
Et bien le Maharshi, pourtant habituellement si placide, se mit en colère, lui expliquant de façon tranchante, qu'ici, à l'ashram, il s'agissait de découvrir la paix indérangeable du Soi, au delà de ce genre de petite perturbation.
Bon, il semble qu'assez vite, l'homme à la radio se lassa lui même du bruit qu'il faisait.
Dans une retraite, nous accueillons tous ceux qui le souhaitent, pour peu qu'ils s'harmonisent un minimum avec le groupe.
Tous sont bienvenus, vieux, jeunes, malades, bons, mauvais, grippés......
C'est ainsi que se réalise la paix véritable, la joie véritable, la santé véritable, au delà des petites vicissitudes de chacun.
Alors parfois en effet, on est en bonne forme, parfois malade.
Il est essentiel de préserver la Présence, au sein de laquelle tous les phénomènes vont et viennent.
Ultimement, là est la source du bien, de la santé et du bonheur.

jeudi 12 janvier 2017

Programme pour 2017, avec le moine Gojo.

 
 
Cher(e)s ami(e)s de la non-dualité et de la Vérité.
Voici un premier programme des activités prévues en 2017 avec le moine Gojo.
D'autres évènements pourront se rajouter, certaines dates auront à être précisées.
Nous espérons avoir la joie de vous rencontrer bientôt.
 
Groupe non-dualité d'Apt :
Attention, pas de rencontre mercredi 18 et mercredi 25 janvier.
Prochaine rencontre: mercredi 1er février à 19h.
 
JANVIER:
Samedi 14 et dimanche 15 janvier :
Rencontre à Paris.
Renseignements, inscriptions, écrire:
 
MARS:
vendredi 10 samedi 11 dimanche 12 mars :
Rencontre à la Ciotat:
Contact: zerogravity.com
 
Rencontre à Paris:
A préciser.
 
AVRIL:
Vendredi 14, samedi 15, dimanche 16 avril :
Rencontre à Paris.
Contact: voir le site de l'association être Présence.
 
Samedi 22, dimanche 23 avril :
Rencontre à Nice.
Contact: voir le site de l'association Luminame.
 
MAI:
Vendredi 12, samedi 13, dimanche 14 mai :
Retraite de printemps à Apt en Provence
 
JUIN:
Rencontre à Paris.
Dates à préciser.
 
Rencontre à la Ciotat.
A confirmer.
 
AOUT:
Du mercredi 23 au dimanche 27 aout :
Retraite d'été à Apt en Provence
 
A NOTER:
Nous envisageons d'organiser fin 2017 ou 2018 un voyage en Inde:
Chennai, Tiruvanamalai, Pondichéry, Auroville.
Avec deux retraites, une à Tiruvanamalai et une à Auroville.
Si l'idée vous intéresse, vous pouvez déjà nous le faire savoir en écrivant à:
 
Vidéos sur YouTube:
Tapez: le moine Gojo, puis cliquez sur chaines, puis playlist.
 
Si vous souhaitez organiser une rencontre ou un stage avec le moine Gojo, ou pour tout renseignement, écrire:
 
A bientôt.
 

vendredi 6 janvier 2017

Rencontre à Paris, samedi 14 et dimanche 15 janvier 2017.

 
 
Méditation et non-dualité
Découverte de la Présence
Célébration de la Conscience.
 
 
Rencontre à Paris, samedi 14 et dimanche 15 janvier 2017.
 
Le lieu:
A Paris dans le 13ièm, métro place d'Italie, Tolbiac, bus 62 ou RER cité universitaire.
 
Horaires:
Samedi de 18h30 à 20h30
Dimanche : toute la journée de 10h30 à 18h environ.
 
Programme:
Méditation, dialogues, approche corporelle.
 
Renseignements, inscriptions, écrire:
 
 

mardi 3 janvier 2017

Voeux.

 
 
 
Jour de l'an
Arbres et brindilles
Fragile blancheur.
 
 
 
Bonne année et meilleurs vœux à tous et à toutes
dans la joie de la Présence.
 
 
A très bientôt.

samedi 24 décembre 2016

Fin d'année dans la Présence.

 
 
Nous sommes le samedi 24 décembre.
Certains se préparent à passer Noel puis le nouvel an en famille ou avec des ami(e)s.
D'autres seront seuls.
Dans les traditions, il est souvent dit que notre véritable famille, est celle constituée de ceux qui partagent avec nous le même amour pour la vérité, pour la Voie.
La retraite d'hiver débute dans quelques jours, et nous serons heureux à cette occasion, de rencontrer les membres de cette belle famille de la non-dualité, qui se réuniront avec bonheur dans la joie de la Présence.
 
Quelques informations:
 
La retraite d'hiver débutera le mercredi 28 décembre à 16 heures.
Prévoir d'arriver un peu en avance.
 
La première rencontre de l'année 2017 aura lieu à Paris, les 14 et 15 janvier.
Contact, inscription, écrire: michele.muller8@gmail.com
Ensuite: 10,11 et 12 mars à la Ciotat.
Programme à suivre début janvier.
 
Une idée de cadeau:
Le moine Gojo à participé à un livre électronique avec 16 autres enseignants de la non-dualité.
Vous pouvez télécharger gratuitement le livre sur le site:
espace-etre.org
 
Pour finir l'année sur une note amusante:
Deux nouvelles vidéos sur YOUTUBE avec des histoires drôles:
Tapez : le moine Gojo, puis cliquez sur chaine puis playlist, rubrique la personne.
 
Bonnes fêtes à tous et à bientôt.
 

dimanche 18 décembre 2016

La vie dans la Présence .

 
 
 
Repose toi
au sein de la Présence,
Ce que tu es.
Elle est accueil inconditionnel
pour tout ce qui s'invite en elle.
Le bon, comme le mauvais.
En elle, tout se libère et se dissout.
La paix, la joie, l'amour,
en sont le parfum.
Ensuite, la vie devient
célébration sans fin
de ce bonheur.
Chacun est invité,
sur le chemin de la reconnaissance
de ce qu'il est vraiment.
Tous nous partageons,
la même Conscience et la même joie.
S'identifier
à un moi personnel et séparé,
est l'obstacle.

mardi 29 novembre 2016

Progresser sur la Voie, améliorer la personne ?

 
 
Question :
Je sens encore que je fonctionne dans le sentiment de progresser sur le chemin .
Je crois devoir améliorer la personne, la dénévroser . Je connais très peu de moments de joie et de paix.....
 
Réponse :
On peu parfois parler de progresser sur le chemin.
De quoi s'agit il alors?
Lorsque les moments de souffrance, de doute, d'abattement, se raréfient, lorsque les moments de paix, de clarté, de joie sans cause se déploient de plus en plus dans notre vie.
Mais aussi lorsque l'idée de saisir quelque chose, de progresser, de s'améliorer, disparait de plus en plus de notre quotidien.
Voici sans doute des signes de progression.
Jusqu'au jour ou nous réalisons que nous sommes déjà ce que nous cherchons, qu'il n'y a fondamentalement rien à atteindre et personne pour progresser.
Améliorer la personne, la "dénévroser", appartient à la psychologie et aux Voies progressives qui procèdent par accumulation de mérites.
Du point de vue absolu, cela n'a aucun sens de tenter d'améliorer une entité personnelle qui en fait, n'existe tout simplement pas.
C'est bien souvent cette recherche de perfection, de progression, qui nous coupe de notre perfection originelle.
Enfin, sachez le, la quiétude, la paix, la joie, ne sont jamais loin. Il s'agit, tout simplement, du parfum de notre nature originelle, ce que vous êtes, et que vous refusez en courant après les objets, les concepts, poussé par le mirage d'une utopique perfection.
Réaliser, découvrir cela seul n'est pas évident.
Se relaxer dans l'ambiance amicale créée par ceux qui partagent le même idéal, est l'opportunité la plus facile et favorable pour découvrir Ce qui est.
 
A noter:
Retraite d'hiver du 28 décembre au 1er janvier 2017

mercredi 16 novembre 2016

Dialogue avec un moine Bouddhiste .



Nous étions assis tranquillement dans un jardin, à l'ombre de grands arbres.
Une douce brise nous rafraichissait, malgré la chaleur intense d'un été implacable.
En face, le moine avait choisit une chaise austère sur laquelle il pouvait maintenir une posture bien droite.
Il ajusta sa robe et dit :

"Lorsque je regarde un arbre par exemple, je ne vois pas un arbre.
Je m'exerce à ne voir qu'un objet tel qu'il est, sans aucun commentaire, même pas le mot arbre.
L'important est ainsi de rester dans la non-pensée et de la maintenir.
Ainsi, aucune perturbation ne peut s'élever, et c'est la paix."

-Cette attitude, semble, excusez moi, basée sur l'hypothèse qu'il y a là quelqu'un capable de contrôler sa pensée, et de s'exercer à ce contrôle.
Mais qui va ainsi réussir à demeurer dans la non-pensée, à ne pas juger, à ne voir les choses que comme ceci, ou comme cela?
Autrement dit, qui est le contrôleur?
Le contrôleur semble ici exercer un contrôle sur les choses, mais n'est il pas lui même un objet?
Le contrôleur ne fait il pas lui même parti du contrôlé ?
La paix qui semble résulter de cette attitude ne comporte aucune liberté.
Elle suppose d'enchainer une personne factice à un exercice particulier pour se maintenir.
Aussi est elle très menacée.
Pourquoi avoir peur des choses, des objets, des pensées, de l'émotion....?
Voyez simplement que que tout cela est perçu.
Laissez le libre d'apparaitre, de se déployer, de vous quitter.
Il n'est personne pour contrôler ou maitriser quoi que ce soit.
Tout cela est le jeu de la manifestation se déployant au sein de la Conscience dont elle est l'activité même.
Soyez sciemment cette Conscience, libre des objets apparaissant en elle.
Là est la source de la paix, de la joie, même au milieu du tumulte.
Voyez que cette tentative de contrôle vient de la peur.
En aucun cas, ce qui vient de la peur ne peut nous conduire à la liberté.
Installez vous plutôt au centre, là ou il n'y a personne, là ou tout est originellement libre et dépourvu de forme; sans effort et sans affectation, et profitez ainsi du bonheur de votre nature véritable.
N'était ce pas finalement l'essentiel du message du Bouddha?